11 février 2021

How to make a mule

 Mon père avait fait saillir sa petite jument préférée par un très beau cheval arabe, escomptant avoir d'elle un élégant guilledin de promenade strictement réservé à son usage personnel : mon père était un être débordant d'optimisme dans tous ses projets; aussi parlait-il chaque jour de son guilledin avec une assurance absolue, comme s'il eût déjà élevé et dressé,______ bridé et sellé à sa porte, prêt à être monté. Or, par une négligence ou une autre d'Obadiah, le malheur voulut que la jument ne trouva rien de mieux pour répondre aux espérances de mon père que de lui donner un mulet, et par-dessus le marché la plus laide des bêtes de cette espèce qu'une jument ait jamais enfantée.

Ma mère et mon oncle Tobie ne s'attendaient  à rien de moins, venant de mon père, que la mort d'Obadiah______ et voyaient déjà venir un désastre qui ne connaîtrait point de fin.______Regarde un peu sacripant ! s'écria mon père,! regarde ce que tu as fait ! _____ Ce n'est pas moi, fit Obadiah.______Qui sait? repartit mon père.

Laurence Sterne

La vie et les opinions de Tristram Shandy

How to make a mule - Albertus Magnus,
 De animalibus - Bibliothèque nationale de France

Là-bas dans la prairie
J'attends toujours, mais en vain
Une fille en organdi
Dès que le printemps revient.

Les filles sont jolies
Dès que le printemps est là

Hughes Aufray

Aucun commentaire:

Publier un commentaire