15 décembre 2010

Sa vie, son oeuvre

    «A personalidade das pessoas não tem nada a ver com a escrita. As coisas têm de se distinguir completamente. Quando se lê um livro de um determinado autor, porque é que se há-de saber a vida dele? (...) A obra é uma coisa que fica. Se tirarmos os filhos da puta da literatura e da pintura, ficamos com nada. Se se tirarem os bêbedos, fica-se com zero. Se deixarmos só os livros feitos por pessoas que se portavam bem, tratavam bem a mulher, eram bons amigos e pagavam as contas a horas, ficamos só com merda.»

Miguel Esteves Cardoso


Louis-Ferdinand Céline

    «La personnalité de l' auteur n'a rien à voir avec son écriture. On doit entièrement distinguer les deux. Si on lit le livre d'un auteur déterminé, pourquoi s'intéresser à sa vie ? (...) L'œuvre demeure. Si l'on supprimait tous les fils de pute de la littérature et de la peinture, il ne resterait personne. Si on enlevait les ivrognes, il ne resterait rien. Si on ne nous laissait que des livres de bien-portants, traitant bien leur femme, bons amis et payant leurs dettes en temps, il ne nous resterait que de la merde.»

Miguel Esteves Cardoso
Traduit du portugais (à la louche)

 

Max von Sydow incarnant Knut Hamsun

    C'est vrai ça. Même que je m'interroge depuis des années pour savoir pourquoi, étant intrinsèquement de gauche (confit de canard) et athée (parfum bergamote), les écrivains qui m'ont laissé sur le cul, ont viré à l'extrême droite : Louis-Ferdinand Céline, (Mort à crédit) le voyageur de Sigmaringen (il dit pourtant dans je ne sais plus quel délire rabâcheur et  pamphlétaire qu'en dessous de la Loire, on est tous des bougnouls mais le bougnoul que je suis  lui pisse à la raie au bon aryien) , Knut Hamsun (La faim), qui a tourné comptenteur du régime nazi, ou sont de droite très catholique tel Dino Buzzati (Le désert des Tartares).



Dino Buzzati con il suo bulldog Napoleone
Collezione privata

Ouarf ! Ouarff !!

5 commentaires:

  1. Ouais !
    Faut-il être bien tordu pour avoir du talent ?
    Des fois, je me pose ce genre de questions, et je me rassure sur ma santé mentale. On se console comme on peut.

    RépondreSupprimer
  2. Tordu sûrement pour avoir du génie mais à mon humble avis, on peut avoir du talent sans être complètement déjanté.

    RépondreSupprimer
  3. c'est vrai qu'on peut se poser ce genre de question..mais en temps de paix ne peut on pas essayer "d'oublier" le passé ou les idées en se focalisant uniquement sur le talent? Pas toujours evident...

    RépondreSupprimer