17 février 2017

La volve engainante


La volve (enveloppe) engainante, une des caractéristiques au parfum d'éros (engainante, tiré du latin vagina, "fourreau", dont sont issus les doublets français gaine et vagin) qui permet de distinguer l'oronge, dite  amanite des Césars, de l' amanite tue-mouches. (Une cousine répond par ailleurs au doux nom d'amanite vaginée).
Plutôt méditerranéenne,  elle ne se trouve pas par ici sous le pied d'un cheval, aussi, il faut marquer le coup..
J'ai toujours regretté de ne pas avoir osé prendre une photo de magnifiques cageots d'oronges sur le marché de Gênes en Italie. Je pensais que ces amanites en nombre impressionnant provenaient de la Ligurie et peut-être des Cinque Terre , or j'ai appris incidemment que les italiens venaient en faire des razzias en Haute-Provence. (d'où les innombrables panneaux d'interdiction de cueillette.) 
 Tu as volé, a volé l'oronge du marchand, tu as volé, as volé l'oronge du marchand,  ...Vivement la fermeture des frontières ! Gardons nos oronges !


L'oronge est au cèpe ce que l'araignée de mer est au tourteau.
CC (Coco Curnonsky)

Ce que j'aime dans le tourteau, c'est la mayonnaise.
Coco Lipide-Gras

[Oronge-retard, celle-ci est d'octobre]

2 commentaires:

  1. je vois que nous raisonnons de même, mais moi version fruit, ce que j'aime dans le jambon, c'est le melon, et dans le boudin, ce sont les pommes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est effectivement plus diététique.

      Supprimer